La fabrique du journalisme


Devenir un pro de la pige
Pige en journalisme : comment faire ses premiers pas ?


Devenir un pro de la pige
Pige en journalisme : comment faire ses premiers pas ?


Devenir un pro de la pige
Pige en journalisme : comment faire ses premiers pas ?​

A la fin des études de journalisme, nombreux sont les élèves qui feront de la pige. Par choix ou parce que c’est souvent comme cela qu’on commence. Mais pas simple de devenir journaliste pigiste, n’est-ce pas ? Les piges en journalisme, c’est un passage quasi-obligé, mais qui fait souvent peur. Voici donc les étapes pour piger sereinement.

Dans cette thématique...

👉 Et pour aller plus loin...

Droit du journaliste pigiste
Trouver son sujet de pige
Vendre sa pige
Jongler avec la précarité du salaire

La pige en journalisme, qu'est-ce que c'est ?

Déjà, voyons les bases. C’est quoi une pige en journalisme ? Parce que si on en entend souvent parler, il y a souvent beaucoup de bêtises qui sont dites. Alors voyons ça.

👉 Les bases

Être journaliste pigiste, ce n’est pas travailler comme indépendant ou en freelance. C’est vrai que le fonctionnement ressemble, mais juridiquement le journaliste doit être salarié.  Le journaliste pigiste est donc un salarié qui, au lieu d’être mensualisé, est payé à la tâche effectuée. C’est-à-dire au nombre d’articles écrits ou à la journée de remplacement effectuée.

👉 Rémunération des piges en journalisme

La rémunération d’une pige varie d’un média à l’autre, mais aussi parfois suivant si le journaliste pigiste possède une carte de presse et depuis combien de temps. Tu peux retrouver quelques indications de prix sur le site Paye ta pige.

👉 Droit de la pige

Il est très important d’être informé de ses droits en tant que journaliste pigiste, car, comme je le disais au début, beaucoup ignorent plein de subtilités et se font donc avoir. Pour la pige, tout est défini dans la loi Cressard. C’est elle qui dit, par exemple, que le journaliste pigiste est un salarié.

Faire ses premières piges

Maintenant que tu maîtrises mieux ce qu’est une pige en journalisme, il te reste le plus dur à faire : en produire. Je te donne ici quelques étapes à suivre pour être sûr.e que tu puisses mener à bien ton projet. Ici, je vais surtout parler des piges en presse écrite, puisqu’en radio et télévision, on fonctionne différemment.

👉 Etape 1 : trouver son sujet

C’est bien de vouloir écrire un article… encore faut-il savoir sur quoi. Le choix du sujet est primordial puisque c’est grâce à cela que tu parviendras à vendre tes piges. Il faut un sujet qui intéresse les rédactions. Lorsque tu as une idée, pense donc à vérifier si elle n’a pas déjà été traitée. Bien sûr chaque thématique peut se décliner en plusieurs angles donc à toi de trouver celui qui te paraît le plus innovant.

👉 Etape 2 : Choisir son média

Maintenant que tu as ton sujet de pige, il va falloir le vendre. Et pas à n’importe qui ! Sélectionne le ou les médias pour lequel le sujet est le plus approprié. Cela demande d’avoir une certaine connaissance de la ligne éditoriale de chaque média. Pense aussi à aller voir du côté de la presse spécialisée, tu auras sûrement des surprises.

👉 Etape 3 : Trouver ses sources

Une fois que tu as ces deux éléments, le sujet et le média auquel tu veux le vendre, tu vas pouvoir réfléchir à la construction même de ton article, approcher tes sources pour les interviewer… Bref, faire ce que tu as appris en école de journalisme.

Pour éviter le travail inutile, je te conseille de d’abord t’assurer que le média veut bien t’acheter la pige avant de commencer à travailler à fond dessus. Ce serait dommage de travailler pour rien.

👉 Etape 4 : proposer ta pige aux médias

Pour vendre ta pige en journalisme aux différents médias, il y a une structure à respecter. Il faut trouver le mail du rédacteur en chef et lui faire une proposition détaillée, en expliquant le choix du sujet, son angle, pourquoi cela pourrait intéresser le média et les sources que tu as à ta disposition.

Les spécificités du métier de journaliste pigiste

Je t’ai dit en préambule de cet article que le métier de journaliste pigiste faisait souvent peur aux étudiants des écoles de journalisme. Et je le comprends tout à fait, car ce n’est pas toujours facile. Mais là encore, je vais te donner quelques tips pour rendre les choses plus douces. 

👉 La précarité de la pige en journalisme

Le journaliste pigiste est payé à l’article écrit (ou à la journée de travail réalisée), ce qui veut dire que son salaire est très très très variable. Si tu ne réalise qu’une seule pige dans le mois, tu n’auras donc qu’une centaine d’euros pour vivre. A l’inverse, si tu écris un article par jour (admettons) tu seras très bien payé. Tout dépend donc de ta capacité à vendre tes piges, mais aussi à gérer ton argent.

👉 Précarité sociale

Le métier de pigiste peut aussi être très solitaire, puisque si tu écris pour la presse écrite, tu seras donc seul.e chez toi, un peu comme en télétravail. Et si tu travailles en radio et télé, tu seras amené.e à bouger beaucoup. C’est donc bien de se rapprocher de groupes ou collectif de pigistes. D’ailleurs, le savais-tu, il existe une association spécialement pour les pigistes : Profession pigiste.

Panier